des jeunes reçoivent des formations des compétences au CARREFOUR EQWIP Tanzania.

15 Juil Changer des vies grâce à la formation axée sur les compétences

Les jeunes de 15 à 24 ans représentent 16 % de la population mondiale. Ils sont presque trois fois plus susceptibles de se retrouver au chômage que les adultes, sans compter qu’ils sont exposés à des emplois de moindre qualité, aux inégalités croissantes sur le marché de la main-d’œuvre, ainsi qu’à des transitions plus longues et davantage caractérisées par l’insécurité entre la fin des études et l’arrivée sur le marché du travail. Sur les 1,2 milliard de jeunes qu’on a recensés à l’échelle mondiale, 64 millions n’ont pas d’emploi, alors que 145 millions vivent dans la pauvreté. Quant aux jeunes femmes, elles sont plus susceptibles que les jeunes hommes d’être au chômage et sous-payées pour ainsi devoir accepter des emplois à temps partiel ou des contrats temporaires[i].

Avec l’aide de Jeunesse Canada Monde et Youth Challenge International, le projet CARREFOURs EQWIP favorise l’emploi et les possibilités sur le plan économique pour les jeunes, incluant la formation axée sur l’entrepreneuriat et l’accompagnement qui vise à aider les jeunes femmes et les jeunes hommes à créer et à lancer des entreprises à la fois innovatrices et durables. Financé en partie par Affaires mondiales Canada, le projet vise également à améliorer la situation sociale et économique des groupes marginalisés, comme les jeunes femmes. Dans la plupart des pays où le projet CARREFOURs EQWIP est implanté, les filles et les jeunes femmes doivent surmonter davantage d’obstacles que leurs homologues masculins lorsqu’il s’agit d’obtenir une éducation et un emploi de qualité.

À l’occasion de la Journée mondiale des compétences des jeunes, nous nous sommes assis en compagnie de femmes diplômées de notre programme d’entrepreneuriat qui nous ont raconté l’aventure que la formation CARREFOURs EQWIP leur a permis de vivre avant qu’elles ne deviennent des propriétaires d’entreprise.

Peru

compétences des jeunes

Cintya est une bénéficiaire de la troisième ronde du Fonds d’innovation pour la jeunesse dans le cadre du programme CARREFOURs EQWIP à Chiclayo, Pérou. Avant de participer au projet CARREFOURs EQWIP, elle occupait un emploi dans une université, mais elle l’a perdu lorsqu’elle est tombée enceinte. Elle a donc démarré sa propre entreprise, ce qui n’a pas été de tout repos. Il lui a été difficile de trouver du soutien, sans compter qu’elle avait peu d’expérience en affaires. Cintya est parvenue à réunir la somme nécessaire pour louer la machinerie dont elle avait besoin, mais la menuiserie et la fabrication de meubles sont un domaine principalement réservé aux hommes et personne ne la prenait au sérieux. Elle a été confrontée au manque de confiance de la part des clients, en particulier les hommes, qui doutaient de ses capacités. Grâce au projet CARREFOURs EQWIP, Cintya a pu acquérir les habiletés et la confiance nécessaires pour exploiter avec succès une entreprise. Elle a ensuite adopté les leçons environnementales du projet pour entreprendre d’utiliser des matériaux et des méthodes durables.

Des femmes et des hommes achètent maintenant ses produits fabriqués sur mesure, de sorte qu’elle gagne un revenu suffisant pour subvenir à ses besoins, à ceux de son jeune fils et de sa mère. Cintya sait pour l’avoir vécu qu’il est difficile de devenir un entrepreneur. Elle est fière d’avoir persévéré, puisqu’elle exploite maintenant une entreprise de fabrication de meubles, El Detallón, qui fait également sa part pour l’environnement.

Le conseil qu’elle donne aux femmes qui sont des entrepreneures en devenir:
« Croyez en vous! Renforcez vos compétences, faites vos recherches, persévérez et réalisez vos rêves! »

Sénégal

compétences des jeunes

 

Oumou est une bénéficiaire de la deuxième ronde du Fonds d’innovation pour la jeunesse qui vit à St-Louis, Sénégal. Elle a lancé sa propre entreprise d’alimentation pour bétail qu’elle a baptisée GIE Takhawu Juurgui. Oumou savait que ce domaine relevait d’une industrie dominée par les hommes et qu’étant la seule femme dans le domaine, elle devait se préparer à surmonter bien plus d’obstacles. Les coûts élevés de location d’un magasin et l’absence de soutien de sa famille lui ont fait croire qu’il était pratiquement impossible d’être propriétaire de sa propre entreprise. Le projet CARREFOURs EQWIP a permis à Oumou de suivre la formation et d’obtenir le financement dont elle avait besoin pour commercialiser son idée. Le soutien dont elle a bénéficié sous forme d’encadrement et de mentorat auprès d’autres entrepreneurs à succès de la communauté locale lui a donné la confiance en elle qui lui a permis de lancer et d’exploiter non seulement sa propre entreprise, mais une entreprise qui allait connaître le succès.

Oumou est maintenant fière d’avoir démontré aux gens qui ne croyaient pas en elle qu’elle est capable et elle est heureuse d’imposer sur le marché le respect qu’elle mérite en tant que seule femme dans le domaine de l’alimentation pour le bétail.

Le conseil qu’elle donne aux femmes qui aspirent à devenir des entrepreneures:
« Suivez la formation nécessaire et faites vos recherches pour ensuite aller droit au but! »

Bolivie

compétences des jeunes

 

Marleni est une bénéficiaire de la deuxième ronde du Fonds d’innovation pour la jeunesse dans le cadre du projet CARREFOURs EQWIP. Elle vit à La Paz, en Bolivie. Son rêve de devenir une conceptrice d’accessoires lui semblait impossible à réaliser, alors qu’elle était victime d’un sexisme omniprésent lorsqu’elle s’efforçait de trouver du soutien. Un prêt d’une banque était hors de question, puisque les banques étaient moins portées à prêter à des femmes, sans compter qu’elle a croisé de nombreuses personnes qui ne croyaient pas en son travail. Grâce au projet CARREFOURs EQWIP, Marleni a suivi la formation, bénéficié du mentorat et obtenu les sommes qui lui ont permis de lancer et d’exploiter sa propre entreprise.

Elle est maintenant propriétaire de Green Tag, sa propre entreprise qu’elle exploite et qui produit des accessoires écologiques à la fois superbes et écologiques à partir de matières premières naturelles, comme le fil de tocuyo (laine naturelle à 100 %). Ses accessoires de mode écologiques comprennent des musettes, des sacs à dos, des étuis à crayons, ainsi que des porte-monnaie. Faisant appel à des matériaux et à un concept durables, Marleni a créé des produits polyvalents et durables, sans compter qu’elle est fière de sensibiliser les gens à l’environnement.

Même si son aventure se poursuit, Marleni reconnaît que sans l’appui du projet, elle n’aurait jamais pu en arriver là où elle est. Grâce aux gens qu’elle a connus au sein du réseau de CARREFOURs EQWIP, elle espère obtenir un financement additionnel qui lui permettra d’agrandir son entreprise d’accessoires.

Le conseil qu’elle donne aux femmes qui aspirent à devenir des entrepreneures:
« Réalisez vos rêves et donnez libre cours à vos passions! Vous êtes des agents de changement, apprenez de vos échecs! »

Tanzanie

compétences des jeunes

 

Vaileth est une bénéficiaire de la première ronde du Fonds d’innovation pour la jeunesse dans le cadre du projet CARREFOURs EQWIP. Elle vit à Mwanza en Tanzanie. Vaileth a constaté un besoin au sein de sa communauté alors que les gens devaient parcourir de longues distances pour acheter des vêtements. Elle souhaitait démarrer sa propre entreprise, mais elle craignait ne pas connaître le succès souhaité, sans compter qu’elle était jeune et inexpérimentée. Les préjugés liés au genre ont freiné ses ardeurs, puisque personne ne croyait qu’étant une jeune femme, elle était capable d’exploiter une entreprise à succès et parce qu’il était difficile d’obtenir un prêt. La formation obtenue dans le cadre du projet CARREFOURs EQWIP lui a enseigné à élaborer un plan d’affaires incluant l’étude de marché, l’analyse des risques, ainsi que la façon d’attirer des clients, en plus de lui avoir fourni le financement de démarrage nécessaire pour lui permettre de se lancer dans l’aventure.

On l’appelle maintenant ‘madame la patronne’ et on lui demande souvent des conseils grâce au succès de son entreprise de vêtements, qui s’appelle Vio Fashion and Garment Design.

Le conseil qu’elle donne aux femmes qui aspirent à devenir des entrepreneures:
« Déterminez l’endroit où vous souhaitez démarrer votre entreprise, faites vos recherches, trouvez un endroit intéressant, apprenez qui sont vos clients et quels sont leurs besoins, ainsi que les prix de la concurrence. Ayez une nouvelle idée tous les jours. N’abandonnez jamais et n’ayez pas peur de travailler! »

Indonésie

compétences des jeunes

 

Nafisah est une bénéficiaire de la troisième ronde du Fonds d’innovation pour la jeunesse dans le cadre du projet CARREFOURs EQWIP. Elle vit à Surabaya en Indonésie. Nafisah savait déjà qu’elle souhaitait avoir sa propre entreprise de traiteur, mais elle ne possédait aucune expérience lui permettant de lancer une entreprise. C’est sans compter les autres défis qu’elle a dû surmonter en tant que jeune fille : sa famille ne lui permettait pas de conduire une voiture ou de rentrer après le couvre-feu, sans compter qu’elle ne pouvait obtenir un prêt d’une banque sans une garantie. Grâce au projet CARREFOURs EQWIP, Nafisah a appris à connaître les stratégies d’entreprise, comme l’importance de bâtir un réseau, et on lui a ensuite accordé un prêt pour démarrer son entreprise.

Nafisah enfourche maintenant sa moto pour se déplacer, alors qu’elle a réalisé son rêve, puisqu’elle exploite maintenant sa propre entreprise de traiteur appelée NAF CUISINE. Elle est fière de pourvoir elle-même à ses besoins et de renforcer ainsi l’autonomie de sa communauté et des gens qui l’entourent.

Le conseil qu’elle donne aux femmes qui aspirent à devenir des entrepreneures:
« (Posez-vous la question) De quoi la communauté a-t-elle besoin et de quelle façon puis-je répondre à ces besoins? Bâtissez-vous un réseau. Allez-y, foncez! N’abandonnez jamais! Ayez toujours votre but à l’esprit! »

Le projet CARREFOURs EQWIP est réalisé sous les auspices de deux organismes jeunesse internationaux, soit Jeunesse Canada Monde et Youth Challenge International, alors qu’il est financé en partie par Affaires mondiales Canada. Faisant partie du Programme de coopération volontaire du Canada, le projet CARREFOURs EQWIP vise à accroître la capacité des partenaires locaux d’offrir aux jeunes des programmes durables et percutants en plus de rehausser la participation des Canadiens aux efforts de développement à l’échelle mondiale et leur compréhension de ces efforts.

Suivez-nous sur Facebook pour en apprendre davantage sur la façon dont le projet CARREFOURs EQWIP aide les jeunes femmes et les jeunes femmes à prendre leur vie en main.

Donnez bénévolement votre temps et contribuez par vos talents à l’approche innovatrice du projet CARREFOURs EQWIP.

[1] https://www.ilo.org/global/topics/youth-employment/lang–fr/index.htm



Soyez au courant des dernières nouvelles, des possibilités de bénévolat à l’étranger et des événements prévus.

Soyez informé

Merci de votre inscription à la liste d’envoi des CARREFOURs EQWIP – EQWIP HUBs

Vous recevrez un message pour confirmer votre inscription